Grand Bahia Principe Coba, Riviera Maya, Mexique

Laisser un commentaire

Vacances Grand Bahia Principe Coba

DSC_0014

26 mars au 5 avril 2018

Album Photos

Vol Montréal – Cancun

Avec Air Transat en formule Club, super, oui il y a un coût mais quel beau vol, de la place en masse, 12 passagers maximum dans la section, toilette que pour la section, un agent de bord dévoué.

Des le départ, ensemble couverture, oreillers, pantoufles et coussin pour le cou, de plus on nous offre un loup, des bas, des écouteurs. Une fois en vol, le service commence, jus d’orange ou mousseux, puis le vin que je dirais à volonté tout le long du trajet ou tous autres breuvages.

Petit craquelin au fromage en attendant le repas! Maintenant le repas, j’avais lu que Daniel Vezina avait travaillé fort avec son équipe pour offrir des mets de haut de gammes pour ce qui est du goût car en altitude le goût des aliments et leurs textures sont altérés, mais le défi à été relevé. Tout était excellent et tout ce que nous avons consommé durant l’envol l’était dans de la vaisselle et des verres ainsi que de vrais ustensiles, rien de carton ou plastique jetable.

Mon épouse avait opté pour les raviolis et moi pour l’effiloché de bœuf Parmentier, servi avec pain, beurre, salade, dessert et petit plateau de fromage!

Arrivé à Cancun

Débarquement et passage aux douanes très rapide, recherche de notre Transfer qui n’est pas simple car ils sont maintenant tenus à l’extérieur dans le stationnement, on doit questionner les représentants de Transat , mais sommes toute ça se passe très bien. Petite van et il y avait 2 des passagers qui allaient à un autre hôtel, mais pour nous s’était directement au GBPC comme indiqué dans la documentation.

A l’hôtel

On nous laisse au Lobby Principal du Coba, on laisse nos bagages et on prend une navette pour le Lobby Golden, accueil rapide et courtois, consommation offerte et remise des clés, notre chambre fut prête une demi-heure plus tard, rien de grave avons été chez notre couple d’amis prendre une petite bière avec un petit sac de croustilles, disons mini sac.

Par la suite passage au lobby pour nos clés, nos bagages étaient déjà dans la chambre, tout est propre et tel que décrit dans la documentation, nous sommes au Bloc 5b chambre 30522.

Résumé du séjour en ce qui à trait à l’hébergement

Nous avions opté pour une suite junior Royale Golden qui inclus diverses attentions comme bar rempli quotidiennement incluant croustilles, chocolat, café, breuvage, préparation pour la nuit ect… Mais ce qui ne fût pas rempli comme attente, on a eu droit à 3 préparations de nuit sur 10 soirs, le remplissage du frigidaire en jus et collation 3 fois et on à dû se plaindre.

Résumé du séjour en ce qui à trait à la nourriture

Au buffet c’est correct mais pas de grande diversité et surtout pas trop chaud comme plats, il y a bien un thème chaque soir mais sur 5 soirs de buffet, nous n’avons pas vraiment remarqué de différences, coté desserts pour les amateurs, rien de goûteux on prend n’importe quel type de petites bouchées et le goût est le même pour toutes! Par contre pour le service que nous avons eu avec Naomi, une petite perle, elle nous attendait chaque matin et midi avec une table décorée, elle nous jouait des tours, bien sûr on récoltait le fruit de notre petit pourboire qu’on lui laissait mais on était gâtés en retour!

Pour ce qui est des restos à la carte. …

Sur 5 que nous avions réservé, il n’y a eu que le PortoFino (Italien) qui en a valu la peine, les autres ne valaient pas la peine de se battre pour y avoir des réservations.

Points positif en comparaison à notre autre vacances dans un Bahia, les entrées sont maintenant sur le menu, plus besoin d’aller chercher nos entrée et desserts sur un genre de buffet qu’il y avait auparavant.

Résumé du séjour en ce qui à trait à la plage et piscine

C’est ici que ça se gâte….  Les 3 premiers jours, la plage est jonchée d’algues, ce qui est problématique depuis deux ans y paraît, les employés travail fort pour nettoyer mais la nature est plus forte qu’eux.  Par contre une section qui est réservée au Akumal Luxury est très bien nettoyée, mais il reste que presque tout le long de la plage à environ 100 pieds de la rives, d’immense ballon noirs tentent de casser la vague, mais c’est tellement laid et surtout qu’il n’y a presque plus de sable, la mer ne pouvant pas transporter le sable vers la plage.  Donc un endroit à oublier pour le coté plage.

Maintenant les piscines, elles sont très propres et l’eau y était chaude, mais comme la majorité des resorts, le problème de réservation des meilleurs chaises avec des serviettes est omniprésent et ce dès 6h00 le matin, donc si vous arrivé à 9h00 à la piscine, il ne reste que les chaises qui seront au soleil toute la journée.  Les premières journées ok pour prendre sa couleur, mais au fur et à mesure que la semaine avance, un peu d’ombre fait du bien.

Résumé du séjour en ce qui à trait aux excursions

On à fait une excursion avec la compagnie Cancun Adventures, il s’agissait de la Luxury Catamaran and Snorkling, la date de notre excursion était jeudi le 29 mars, on nous ramasse au lobby principal de l’hôtel à midi, puis on arrive à Puerto Adventuras, rendu sur les lieux, on nous annonce que le Snorkling est annulé dû aux mauvaise conditions de la mer car dans l’excursion du matin plus de la moitié des gens avaient été malade.

On nous offre de remettre à plus tard notre excursion ou accepter le plan B soit bar open dès le départ et aller au 2e site de l’excursion originale pour faire du paddleboard et de la baignade.  On a décidé de reprendre notre excursion le mardi suivant.

Donc on refait le chemin vers l’hôtel, arrivée à 14h30 sans avoir dîner, ce qui veut dire une journée de vacance perdue.

Mardi le 3 avril, on quitte à nouveau pour notre excursion, on nous dit que la mer est « Choppie », dès la sortie de la marina, ça commence à brasser, encore une fois beaucoup de personnes sont malade mais on se rend tout de même sur le site de snorkling, La mer est assez agitée, il est difficile de demeurer près du bateau, mon excursion s’est terminée dès le départ car mon nouveau masque à brisé.

30 minute plus tard, tout le monde sont de retour à bord, on nous sert le lunch tout en repartant vers le 2e site, comme c’est très agité, encore du monde malade durant que nous on mange…  Puis on arrive au fameux site!  Bien oui, à l’entrée d’une marina derrière un brise-lame, l’eau n’est plus transparente et elle pue, j’ai fais un saut, nager jusqu’à la semblant de plage puis suis revenu au bateau, le paddleboard, oublions cela, ils en avaient trois pour 35 personnes et entre autre une grande amie de l’équipage qui a utilisé une des planche durant plus de 20 minute sur 40 et que deux membres d’équipage ont dû prendre les deux autres planches pour aller la chercher au large.

Pour terminer, l’équipage était gentil, la nourriture servie était excellente, mais pour le reste, on repassera.

Résumé du séjour en ce qui à trait à la propreté du site

Le site est superbement entretenu, les aménagements paysagers sont beaux, il y a quelques animaux. Iguanes, Coatie et autres, de beaux oiseaux, vraiment rien à redire

Notre vol de retour Cancun – Montréal

Tout comme le vol pour l’aller, rien à dire que du pur bonheur avec la Classe Club, embarquement prioritaire, gestion des bagages prioritaire, excellent repas et boisson à volonté sans compter la gentillesse de l’agent de bord qui s’occupe exclusivement de cette section Club durant le vol.

 

Publicités

Grand Oasis Sens, Cancun

Laisser un commentaire

DSC_0007_2010

Séjour du 15 au 25 mars 2016.

L’Album photos

ACCUEIL
Essayez de ne pas faire affaire avec Jonathan pour l’accueil ou les réservations de restos, son attitude vis-à-vis la clientèle est très désagréable, on le dérange. Aucun mot de bienvenue, comment à été le trajet, aucune attention en ce qui à trait aux petites serviettes pour se rafraîchir ou même nous offrir une consommation.

LES CHAMBRES
On nous à pas donner ce que l’on avait acheté et payé, il nous remet nos clefs et nous dit que c’est par là!  Aucune indications en ce qui à trait à nos bagages. Arrivé à chambre, nous étions au dessus des piscines ou se passe les activités, les vitres sont tellement sales que l’on peine à voir dehors. Nous sommes retourné voir super Jonathan et luis signifions que nous n’avons pas la chambre que nous avons demandée et surtout payées, sa réponse, passez à la réception pour vous plaindre, ce que l’on fit, le lendemain on nous donnait une autre chambre qui respectait nos demandes.

Certaines sont rénovées, mais tout est vieux, le mobilier est tachés et ils les recouvert de housse qui ne sont pas des plus propres. Nous compagnons de voyage avaient des problèmes d’infiltrations d’eau, les robinets fuient, des odeurs d’égout dans la chambre qui provenaient soit bain, du drain de plancher de la toilette ou de l’évier.

INTERNET
WiFi accessible officiellement que dans le lobby ou autour de la piscine principale, par contre si vous êtes chanceux, dans votre chambre et sur les lits autour de la piscine arrière vous aurez du service. Dispendieux pour la qualité du signal qui coupe souvent et qui est très lent.

L’HÔTEL PAR LUI MÊME
Fuites d’eau des plafonds, on à connaissance de certains accidents alors que des clients glissaient sur le plancher mouillé. Tapis sales, mobilier dégueulasse, tellement sale et humide qu’on craint de s’y asseoir.

Les fatigants de la vente du timesharing…. À ignorer tout simplement!

Les consommations ne contiennent presque pas d’alcool, les clients apportent leur bouteille et font eux-mêmes leurs drinks, donc la classe et le respect disparaissent par le fait même.

LES RESTAURANTS… Que l’on a eu l’occasion d’essayer!
Le buffet COBO…

Au souper, aucune variété, toujours la même chose, ouvert  pour le déjeuner et on crèvent de chaleur, aucune circulation d’air, une seule petite porte qui donne sur un stationnement par laquelle un peu d’air frais entre, ils pourraient installer des ventilateurs au plafond ou aménager les grandes fenêtres de façon à les ouvrir.

HIPPIE CHIC GRILL…

Petit snack près des piscines ou on sert du poulet roti, des sandwichs, des hamburger avec frites et rondelles d’oignon.  Très peu de tables qui sont la majorité en plein soleil, il y a bien des petits parasols, mais qui ne couvrent qu’une partie de la table et ouvert seulement le midi.

MOONLIGHT… Italien

Un de nos préféré, loin de la grande cuisine mais ok! Moise est le meilleur serveur, aimable, courtois et drôle! Un menu avec divers plats qui sont pour la pluparts délicieux quoique jamais chaud à point, les pizzas sont quand même bonnes et cuite dans un four à bois, il est ouvert le matin pour un buffet déjeuner moins élaboré que le COBA, par contre vous aurez droit aux petits fruits, fraises, framboises, mûres que vous n’aurez pas au COBA, beaucoup plus calme, plus aéré et beaucoup plus petit, il faut le savoir qu’il est ouvert car ce n’est pas annoncé. Aussi ouvert le midi avec un menu un peu différent du soir et un bar à salade et à dessert.  Au souper, seulement certain serveur vous serviront des cafés spéciaux.

SCHILLABAR… Marocain

Ouvert le soir seulement. Sur le bord de la SCHILLPOOL, petit resto terrasse avec un menu qui comporte du poisson un plat de poulet en cube qui est délicieux ainsi qu’un genre de KABAB au boeuf qui est délicieux. le tout servi sans accompagnement, deux entrées, salade et pieuvre, pour dessert… Apple Pie qui ressemble plus à un poudding au pain avec morceaux de pommes et raisins servi avec crème glacée.  Pas de café, juste du thé spécial

MUERDEME MUCHO… Mexicain

Très bon petit resto mexicain ouvert le midi et le soir, un menu pas trop élaboré mais satisfaisant, il y a toujours de bons desserts variés.  Le midi à l’occasion il y a de la musique.

COFFEE & ME

Super petit café servant toute la panoplie de cafés, du cappucino au milano en passant par les cafés glacés.  Ouvert tôt le matin mais ferme en fin d’après-midi!

SAKURA…

Le seule ou nous avons été capable de réserver à l’heure désirée,  Cuisine Fusion très classe, tout est délicieux, à ne pas manquer, remarquez qu’après deux visites, vous aurez fait le tour du menu!

LE SPRINGBREAK….

Étant un resort pour 21 ans et plus, nous nous attendions à une certaine classe de gens tout en sachant qu’il y aurait des party’s.  Mais la sécurité (3 ou 4 agents) a complètement perdu le contrôle, aucun respect des demandes vestimentaire dans le lobby et autour de son bar, les jeunes hommes torse nu, nu pied et les jeunes filles en J-String, pieds nu, les consignes sont pourtant bien identifiées, Pas de torse nu, sandales au minimum et les femme quelques chose comme un paréo ou autre.

On été témoin de plusieurs actes plus ou moins indécentes allant même jusqu’a un acte sexuel entre un garçon et sa copine assis au bar, tout le monde trouvait cela bien drôle.  Sans compter les plongean du toit du bar dans la piscine au pool bar alors que plusieurs personnes se trouvent sous ce toit!  Des concours de buvage à même la bouteille alors que c’est interdit au bord des piscine dû au danger de bris de verre.

Nous allons toujours dans le sud à cette période, nous avons toujours remarqué les party’s de jeunes, mais ils ne franchissaient pas une certaine limite, même sur les navires de croisière, mais à cet hôtel, la sécurité fermait tout simplement les yeux.

LES PISCINES…

Rien à redire, toujours propres, chaque jour, les employés avec leur masque et tuba nettoyaient les piscine de fond en comble.  Les piscines faisant face à la mer sont plus party, tandis que la piscine ChillPool à l’avant de l’hotel est beaucoup plus relaxe avec des lits, coussins en masse pour relaxer, il y a un petit bar et cette piscine débute à zéro pour aller jusqu’a 8 pieds de profond avec un banc dans la partie la plus profonde.  Cet endroit servait à l’occasion pour le Party de Mousse et quelques fois certaine pratiques sexuel sous l’eau étaient détectées.  Faut dire que c’est une piscine qui permet le Topless.

LA MER…

Je m’y suis baigné deux fois, durant les 10 jours de notre séjour, les drapeaux rouges étaient à l’honneur, donc baignade dangereuse, par contre, pour ceux qui aiment les longues marches, c’est un très bel endroit et presque pas d’algues.

EN RÉSUMÉ…

Grand Oasis Sens….  Tu ne me reverras plus!    Cancun, je t’ai vu et ça m’a suffit!

Pour le personnel… Au comptoir, on vous aide au MINIMUM, au réservations de resto, rendez-vous entre 6h30 et 7h30 le matin et croisez-vous les doigts pour avoir ce que vous voulez! Les personnes les plus attentionnées sont les bagagistes, la demoiselle au Coffee & Me, la petite demoiselle au bar du lobby qui se promène sur le plancher en soirée et les femmes de chambre qui font leur gros possible.

Mars 2014… Croisière sur l’Oasis Of The Seas

Laisser un commentaire

Oasis Of The Seas

Album photos

Pourquoi cette croisière en 2014?

Comme nous sommes des amants des croisières pour la vie de luxe que nous apporte ces hôtels sur l’eau et après deux années en tout-inclus, nous avons pensé qu’il était temps de renouer avec les croisières et pourquoi pas aller voir un de ces géants des mers qu’est l’Oasis Of The Seas de la Royal Carribean Cruise Line. Ayant pas mal fait le tour des Caraïbes dans nos croisières précédentes, les escales étaient moins importantes car le but ultime est de connaître la vie sur ce géant des mers avec sa réplique de Central Park tout en jardin, se promener sur le Boardwalk, regarder des spectacles à l’Aqua Theater, peut-être expérimenter le ZipLine au travers du navire, escalader le mur d’escalade et pourquoi pas essayer le surf! Mais aucune promesse sur ces activités, par contre nous aurons quand même trois escales, Labadie en Haiti qui est plus une destination soleil et relaxante sur le bord de la mer dans un coin privé de la compagnie de croisière, il y a bien quelques activités que l’on pourra faire, mais ce sera notre début en vue d’avoir un teint du sud plutôt que notre teint hivernal du nord.  Ensuite ce sera Falmouth en Jamaïque, nous avions déjà fait escale à Ocho Rios et même fait un séjour au Sandals de Ocho Rios, mais Falmouth sera un autre endroit à voir, puis Cozumel au Mexique, pour la troisième fois, rien de décidé à ce jour, le tout complété par trois jours en mer à se prélasser un peu partout sur le navire ou lire paisiblement avec un petit verre de rosé sur notre balcon au quatorzième étage…

Enfin le jour du départ de la croisière…

15 mars, comme à l’habitude, nous sommes arrivé la veille à Ft-Lauderdale ou nous avons couché au Crown Plaza de Fort-Lauderdale, excellente hôtel, bien situé à environ 30 minutes du port en taxi pour un coût de $40.00 us. Belle piscine, resto et terrasse sur place que nous n’avons pas essayé.  Très belle piscine et située sur le bord du canal, donc étendu sur un transat, vous avez le choix de regarder la piscine ou les beaux yatchs privés qui passent par le canal.

Donc, départ de l’hôtel à 11h15, arrivée au port vers 11h45, on entre dans le terminal, très bien organisé, ont est guidé par des employés vers la ligne qui correspond à notre étage, à peine 2 minutes d’attente et nous sommes invité à complété notre embarquement à un des multiples comptoirs, photos d’usages. On monte les escaliers mobiles tout en suivant les indications, passerelles en zigzag et tout à coup nous voilà à bord avec les mots de bienvenus des employés, on ne peut s’imaginer que l’on vient d’embarquer sur un navire, on se croirait plus à l’entrée d’un mail de centre d’achat tellement c’est grandiose. La visite sera pour un peu plus tard, car nous avons une petite fringale, on se rend alors au windjammer ou il y a déjà passablement de monde, une petite collation et l’on entend l’annonce que les cabines sont prête à recevoir les invités, et ce moins de 40 minutes après être descendu du taxi à la porte du terminal.  C’est ce que l’on appelle une logistique bien rodée!  

Les escales…

 

Labadee, Haiti… (Ayiti),  lundi le 17 mars.

La température, ensoleillé avec quelques nuages, mais très chaud, en plein ce que l’on recherche quand on va dans le sud pour fuir le froid du Québec!

Très bel endroit, on voit tout de suite que Royal Carribean a investit beaucoup d’argent pour rendre le séjour de leurs invités le plus agréable possible, tout est super propre, il y a une navette qui fait le tour du site pour éviter bien des pas à ceux qui ne veulent ou ne peuvent se permettre de marcher.

Il y a une section qui est réservé aux titulaires de carte Or, mais ça n’affecte en rien le plaisir pour les autres de se retrouver sur ce site, plusieurs options de plages s’offrent, nous, on avaient choisi Columbus Cove qui est la plus éloignée du quai (15 minutes de marche, qui nous permet de découvrir différents point d’attractions) mais qui est à mon avis la plus belle, eau turquoise, crystalline et surtout très chaude, on y entre sans aucun petit frisson et surtout très propre avec du beau sable et tranquille.

Elle se trouve du coté de la mer des Caraibes. Sur le même coté, il y a une plage qui comprend des jeux avec structures gonglables ou les jeunes et moins jeunes peuvent s’en donner à coeur joie avec de la surveillance car il y a un max de personnes qui peuvent jouer en même temps, les autres attendent sur un quai flottant.

Vous pouvez louer des moto-marines qui sont de belles machines presque neuves ou neuves qui appartiennent à RCI à ce que j’ai entendu dire comme tout les autres équipements du site.

Du coté Atlantique, de très belle plages mais ou la mer est beaucoup plus agitée pour ceux qui aiment mais aussi moins de monde.  On peux voir les ZipLine qui descendent de la montagne en passant au dessus de la mer, ce doit être un très beau thrill à faire. Il y a d’autres activités en plus d’un marché au souvenir qui comme les autre endroits du même genre, les vendeurs se font harcelant, mais seulement à cet endroit, car partout sur le site ils y a des employés Haitiens qui sont avenants et très gentils.

Les employés du navire installent des bars et un BBQ pour le dîner, mais nous avons décidé de remonter sur le navire pour dîner après notre avant-midi de plage soleil et bronzage car la file pour avoir de la nourriture était extrêmemnt longue.  Nous avons terminé la journée à la piscine du navire ou tout est tranquille lors des escales, ce que l’on préfère.

Falmouth, Jamaique, mardi le 18 mars.

La température, ensolleillé, très chaud mais quand même avec une petite brise, très agréable! Après être allé en Jamaique à deux reprises, soit en croisière puis en resort au Sandals Rio Grande, nous n’avions aucune attente, surtout après l’acceuil harcelant des Jamaicains hors de l’enceinte du port de Ocho Rios en 2005.  Mais quel agréable surprise de voir ce bel environnement que RCI a crée à Falmouth, tout est neuf ou presque, super propre, nous étions deux navires, le Serenade of the Seas et nous l’Oasis, on a patienté, le temps que tout les excursionnistes partent puis nous sommes descendu visiter l’enceinte du port, comme toutes les places, beaucoups de boutiques de bijoux haut de gamme, mais aussi de belle petites boutiques et un petit marché aux puces ou les vendeurs sont acceuillants et respectueux, ils nous offrent leurs choses mais sans l’agressivité que l’on avait rencontré en 2005. On a acheté du café Blue Montains qui est excellent et que l’on dégustera à notre retour.

Nous avons acheté quelques petits souvenir, pour ensuite remonter à bord pour manger et relaxé sur le bord de la piscine en sirotant un petit cocktail.  La belle vie quoi! Probablement que les compagnies de croisière commencent à écouter les avis de leurs invités.

Cozumel, Mexique, jeudi 22 mars.

La température, soleil/nuages, mais encore très chaud. Quelle belle couleur d’eau, turquoise et transparente, ça nous frappe à chaque fois que l’on arrive à Cozumel en croisière, c’était la troisième fois, cette fois-ci, pas d’excursion, nous sommes allé nous promener dans les boutiques du port, encore une fois avons acheté du café local, mais pour notre goût, rien à voir avec le Blue Montains de la Jamaique.

L’endroit est bien, il y a un DEMI Senior Frog ainsi que d’autres petits kisoques ou l’on peut manger ou boire un breuvage ou une bière, une chose que nous avons déploré, les vendeurs ont un peu perdu le respect aux touristes qui les font vivre, ils sont rendu à venir vous chercher à la porte de leurs boutiques en vous entraînent avec eux, non merci, pas pour moi!

Une autre chose que je trouve un peu plate, nous étions au quai internationnal et nous aurions aimé aller à l’autre quai ou nous étions en 2005, mais il n’y a pas de petite promenade pour s’y rendre, l’autre quai était beaucoup plus plaisant, mais on ne peux savoir si tout a été rebâtit après un l’ouragan Katrina qui avait eu lieu. Après nos achats, nous sommes remonté à bord pour encore une fois manger et relaxé.

Voilà, c’était nos trois escales, comme nous avions misé sur une croisière relaxante, on ne voulaient pas refaire des excursions précédements faites mais qui portent de nouveaux noms.  Alors tout a été parfait.

Maintenant parlons de ce beau navire qui est l’Oasis Of The Seas…

Spectacles

Pour ce qui est des spectacles, réservez bien avant de partir, car si vous attendez d’être sur le navire, bonne chance ou préparez-vous à être en standby jusqu’a 10 minutes avant le début du spectacle, mais là encore, il n’est pas certain que vous aurez de bonnes places et tous ensemble si vous êtes plusieurs. Nous avons vu HairSpray, très beau spectacle et si vous trouvez un peu long, ne quittez pas avant la fin, car une des chanteuse noire, donne tout un show à elle seule en fin de la représentation. Le spectacle à l’Aqua Theater, vaut à lui seule tout les autres spectacles… À mon avis, quel spectacle!  Dommage qu’il est interdit de filmer et nous avons respecté la consiqne, vous pouvez prendre autant de photos que vous le désirez mais sans flash, donc ayez de bon appareils photos.

Nourriture

En ce qui à trait à la nourriture, c’est bon, ce n’est pas wow! Pour, je ne parle que du coté buffet et salle à manger, nous avions choisi de souper à heure fixe, lors de notre réservation, nous avions demandé une table pour quatre près d’un hublot, lors de l’embarquement nous sommes allé voir ou était notre table…  Nous étions dans un coin avec deux chaise et une banquette à l’arrière d’une colonne, on a alors rencontré un des Maître D qui nous a déniché une table sur le bord du hublot dans une section adjacente à la grande salle à manger, c’était dans nos cordes, on a alors accepté cet offre. Notre équipe de serveur ont été parfait, gentil et attentionné, rien à redire.  Pour les repas au Windjammer, c’était correct mais sans plus, pas beaucoup de variété, mais c’était quand de qualité, tout avait bon goût. Pour ce qui est des restaurants payants, on a simplement essayé le Johnny Rocket, pour le prix, ça vaut la peine, le cachet de la place, mangez à l’intérieur pour vous imprégner de l’époque, les burgers, frites, rondelles d’oignons sont sublimes, et ne pas oublier le sundae, on l’a pris a deux, mon épouse et moi et on en a eu assez. Sorento pour la pizza sur la Promenade était quand même bon. En résumé, aucune compagnie de croisière que l’on a fait n’a encore égalé du coté nourriture, Carnival et Princess en deuxième.

Activités

Il y en a pour tout les goûts, chose que je déplore, les piscines lors des journées en mer sont trop petites, il y en a plusieurs, mais une est réservé aux sport, l’autre pour les enfants, donc pour relaxer, rien à faire, on est debout dans l’eau en rang de sardines. Les transat attachés, donc que l’on ne peux baisser les dossier, mais une chance que nous avions un balcon pour relaxer et les jours d’escales pour profiter des piscines. Le ZipLine, le surf, le terrain de basket jusqu’a la patinoire, tout est là pour ceux qui veulent en profiter. On a adoré se rendre dans Central Park pour relaxer au son des oiseaux virtuels le jour et le soir au sons des crickets toujours virtuels en écoutant de la belle musiques joué par un duo. Une après-midi, nous sommes allé voir la pratique à l’Aqua Theater, là j’ai filmé un petit peu et l’on pouvaient voir l’envers du décor avec la sécurité sous l’eau, assez impressionnant. Bien, c’est sans parler de la Promenade ou à toute heure, il y avait des ventes de toutes sortes de choses, de la musique, de la danse et de l’animation.

L’hébergement

Nous étions au 14e pont en cabine avec balcon oceanview, superbe cabine, tout y était, rien à redire, notre dame de chambre était super gentille.  Petite anecdote, il est interdit de fumer sur les balcons, les deux cabines sur notre droite étaient occupées par des fumeurs, donc le soir alors que notre porte de cabine était ouverte, ces gens fumaient sur le balcon et nous obligeaient à fermer notre porte car la fumée entrait dans notre cabine, après deux soirs comme cela, je suis passé au bureau et fait une plainte, es gens ont été averti et ils n’ont jamais fumé de nouveau sur leurs balocons. Pour montré le sérieux du respect des consigne, la préposé à laquelle j’avais porté plainte nous a fait parvenir une assiette de fraise trempées dans le chocolat et nous à rappeller pour savoir si tout était rentré dans l’orde, nous avons bien apprécié cette attention.

En résumé

  • Superbe navire.
  • Trop gros à notre goût.
  • Beaucoup d’enfants qui ne font pas partis des camps de jour.
  • Les ados sont extrêmement bruyants après 22h30, courent, jouent à la cachette dans les couloirs, crisent comme des perdus à l’extérieur.
  • Le ratio équipage/voyageurs est trop bas.
  • La propreté du navire irréprochable.
  • La logistique d’embarquement et de débarquement est super.
  • Ils serait temps de trouver de nouvelles escales, pas juste chez RCL, mais les autres compagnies aussi.
  • Vive les navires de 110,000 tonnes avec un max de 2800 a 3000 passager avec 1500 membres d’équipage.

Tant qu’a aller sur ces gros navires, je vais me tourner vers des resorts haut de gammes.

Mars 2013…. Grand Bahia Principe Ambar, République Dominicaine

Laisser un commentaire

GBP_Ambar

Album photos

 

Une nouvelle destination pour mars 2013, Punta Cana en République Dominicaine, cette fois nous logerons au Grand Bahia Principe dans la section Ambar qui est réservée aux adultes, nous voyagerons avec Air Transat, nos places sont réservée en formule Club.

Après avoir effectué plusieurs recherches pour la destination 2013, nous avons hésité entre Playa Del Carmen au Mexique et la Rép. Dominicaine, comme nous sommes allé précédemment à Riviera Maya, nous avons opté pour la République, l’hotel est un 5*, aux lectures effectuées sur le resort plus de 90% des voyageurs y ont été très satisfait, nous ferons notre idée à nous rendu sur place.

Le site est extrêmemnt grand, mais ayant passé par le Grand Palladium au Mexique, les grand sites ne nous effraie pas vraiment, même que cela donne une certaine liberté de se promener un peux partout et découvrir l’endroit.

Maintenant de retour, voici donc mon résumé de ces vacances.

Vacances Mars 2013

13 mars 2013 – 24 mars 2013

 

Mercredi.

Départ pour MTL Trudeau à 8h15 pile, pas de trafic, donc on est à l’aéroport à 8h50. Enregistrement, déjeuner, tout va très bien, passage des contrôles de sécurité sans problème, embarquement à 11h20 et décollage à midi pile.

Beau vol calme sur Air Transat, pour ce qui est de la bouffe…. On repassera, un équipage presque complètement anglophone, mais gentil, on atterri à

Punta Cana à 16h20, passage des formalités assez rapidement, embarquement dans la navette pour l’hôtel, chanceux, on n’a que des clients du Grand Bahia, donc pas d’autre arrêt.

Check-in rapide, on a une belle chambre 70201, sur un coin mais loin de l’eau et de la piscine, par contre près du lobby et du buffet. On défait les valises, puis un souper au

buffet, pour ensuite prendre une petite marche jusqu’au bord de la mer, il y a plein d’étoiles.

Retour à la chambre, douche et rencontre avec Morphée!

Jeudi

On se lève avec le soleil, juste quelques petits nuages, on a notre réunion avec Jean-François de Vacances Transat qui nous explique quoi faire er ne pas faire, puis les excursions qui sont les plus appréciés. Nous choisissons le Safari Bavaro que je détaillerai au retour de cette

journée qui sera jeudi le 21 mars.

Par la suite, réservations des restos jusqu’au mercredi, je dirai mon appréciation sur chacun d’eux au fur et à mesure que nous irons.

Ensuite c’est le début du bronzage sur le bord de la mer avec une promenade en couple sur la partie gauche pour se rendre jusqu’a la pointe d’ou l’on peut voir de grosses vagues qui roulent et la brume qui s’en dégage lorsque le vent se mets de la partie.

Puis un petit lunch au buffet Los Brisas sur le plage Ambar pour ensuite aller à la piscine finir l’après-midi de bronzage.

Retour à la chambre pour une douche et la préparation pour notre premier souper au resto italien Bella Italia, superbe, les entrées, l’accueil et le repas principal, même le vin servi est plus que potable, pour une personne comme moi qui recherche rien d’extravagant, c’était parfait.

Sur notre chemin vers le resto, on rencontre Johnny, un « vendeur du club Privilège de Bahia », si vous êtes du style intéressé par ce type d’activité, GO FOR IT! Disons qu’il est bon vendeur, mais vous lirez mon résumé de demain….

Puis nous sommes aller voir une partie du spectacle de cirque qui à lieu tous les jeudi au théâtre Tropicana au lobby Bavaro, à ne pas manquer, super! Comme nous sommes arrivés trop tard, nous étions debout à l’arrière, mais si possible, nous y retournerons plus tôt jeudi prochain.

Puis le dodo…. Zzzzzzzzz!

 

Vendredi

Levé, déjeuné puis on s’enligne pour la fameuse présentation du Club Privilège qui nous donnera un beau cadeau et qui devrait durer que 60 minutes au max et que l’on peut même quitter avant si on le désire selon ce que le Johnny nous a dit la veille, mais je suis vraiment

septique, nous rencontrons le représentant Transat à qui nous demandons ce qu’il en pense, sa réponse voulait tout dire…. Quand je suis en vacance, mes heures de vacances sont comptées, je n’ai pas 4 heures à perdre…. Oui mais il nous a dit une heure max…. Allez-y et vous viendrez me le dire!

Voilà, notre décision était prise, nous sommes allé à la piscine pour une deuxième session de bronzage en oubliant cette arnaque, Gilles et moi sommes allez marcher la plage jusqu’au marché au puce, on a remarqué que l’océan est entrain de grignoter la côte, des sacs de sables on dû être installés près de certaines installations pour prévenir quelles ne tombent dans l’océan.

Au retour, dîner au buffet Las Brisas, très bonne nourriture!

Retour à la piscine, lecture à l’ombre et retour à la chambre pour une douche et préparation pour le souper, surprise, notre couple d’amis reçoive un appel de Johnny qui leur fait presque des menaces car nous avion décidé de ne pas aller à la présentation du Club Privilège, puis un autre appel d’une demoiselle qui lâchait pas le morceau, jusqu’a ce que Gilles lève le ton pour quelle comprenne bien de ne plus nous achaler avec cela!

Puis enfin départ pour notre souper au El Pescador, rien de bon a dire, notre poulet extra dur, le homard à mon épouse brûlé et sec, les desserts, goûte rien, disons qu’on l’oubli celui là.

Nous sommes aller terminer la soirée dans les boutique du site pour revenir faire un peu d’internet au lobby pour allez ensuite à nos chambres.

Samedi

Nuageux et venteux, on se prépare pour aller déjeuner, à la sortie de la chambre, une averse tropicale, on ramasse le parapluie et on se rend au resto.

La journée en sera une pour reposer notre peau des chauds rayons de soleil, une petite averse de temps à autre, mais très venteux, surtout sur le bord de la mer, on en profite pour mettre nos courriels à jour, puis a passer du temps de lecture.

Nous allons ensuite dîner au buffet du lobby, nous commençons à trouver le buffet redondant, pas beaucoup de changement, nous en profiterons ce soir pour notre resto à la carte…

Après le dîner on se rend à la plage, nos épouses prennent leurs aises sur les chaises longue un peu à l’abri du vent emmitouflée dans leurs serviettes. Gilles et moi décidons d’aller explorer le coté gauche de la plage, nous sommes parti presque pour une heure trente de marche, nous avons vu une personne qui faisait du kit surf, toute beauté de le voir aller, il était dans son élément surtout avec le vent et les grosses vagues.

Retour près de nos épouses, elle sont gelée, on retourne aux chambres prendre une douche pour enlever la crème de bronzage, puis un peu de lecture, écoute un peu de tv et préparation pour le souper, on se rend ensuite au lobby, prendre l’apéro pour se rendre au BBQ Buffet….

De la me…… On grignote un peu, on retourne au buffet du lobby ou le thème est Mexicain, je réussi à me créer tant soit peu une assiette mexicaine et ensuite une assiette de

desserts.  On retourne au lobby pour le café et écouter un peu de musique, puis retour au chambres pour la nuit.

Dimanche

Demain il devrait faire beau à nouveau!

Au levé, encore nuageux…. On va au déjeuner mais de belles éclaircies apparaissent, on se prépare pour une journée à la piscine et à la mer, en arrivant à la piscine, la pluie recommence, Gilles et moi décidons d’aller marcher sur la plage, surprise, grâce au vent, le ciel se débouche et le bleu avec le soleil apparaissent du même coup la chaleur.

Après plus d’une heure de marche, retour à la piscine, coïncidence avec une averse. On décide alors d’allerdiner et durant ce temps les quelques nuages trainards quittent.

Après le diner, séance de bronzage sur le bord de la mer avec baignade dans l’océan, pour revenir à la chambre vers 15h, il est temps de se d’écrémer avec une bonne douche et un petit temps de repos avant le souper.

En passant, notre diner au buffet, même chose que les jours précédent, aucun thème, toujours du répétitif!

Notre souper était au resto mexicain Santa Fe, bon repas, excellent service avec Alexis que l’on voit le matin au déjeuner, nous retournons au lobby pour passer un petit bout de soirée car c’était la soirée des amoureux, mimosa à volonté et duo de musicien.

Certain membre du groupe avait la session au soleil dans le corps, donc retour aux chambre et dans notre cas, avons fait un peu de lecture tranquillement en attendant l’arrivé de Morphée.

Lundi

Une autre journée très relaxante, nuageux au levé du jour puis le dégagement se fait avec un beau soleil et la chaleur, pour une première fois je vais réserver nos chaises à la piscine avec serviettes et gogounes.

C’est vraiment plate, au sortir du déjeuner plus aucune place à la piscine et le pire il n’y a souvent presque personne jusqu’a 10h30!

Pour le dîner on va au buffet du lobby pour avoir un peu plus de choix, mais vraiment pas de gros plus que les buffets de la plage ou de la piscine.

Après le dîner on déménage nos pénates à la plage, baignade à la mer, de la lecture puis le soleil se cache, signal que c’est assez de bronzage et c’est ok!

Pour le souper, on est allé au El Olivio, méditerranéen, surprise, excellent, le bœuf gouteux à souhait, cuisson parfaite, le problème, les desserts, toujours les mêmes choses car c’est un buffet de dessert….

Après le souper, direction du théâtre Tropicana au Bavaro pour le spectacles de Michael Jackson, un des deux spectacles recommandé par le représentant Transat, Jean-François, très bon spectacle, à ne pas manquer.

Mardi

Encore une belle journée, il a plu beaucoup durant la nuit mais le soleil se pointe, après le déjeuner, Claudine et Gilles vont à leur session de Spa et nous allons en session photos autour du site.

On se rejoint pour dîner au buffet du Bavaro, ouf! Quelle différence, grandeur et variété, on se promet d’y retourner.

Puis départ pour le shopping chez Nicole, une Québécoise établie depuis 25 ans en République, on en a pour une heure et demi, disons qu’après trois quart d’heure on voulaient revenir, mais fallait attendre le taxi qui est arrivé à quatre heure, donc le temps, de prendre une douche et se préparer pour le souper à 6h au Garden Grill, encore une fois, superbe, les viandes à points et gouteuses, pour le reste, c’est comme tout les autres restos, buffet d’entrées et de desserts.

On retourne à pied au lobby du Ambar pour prendre un verre communiquer avec nos familles, puis retour à la chambre pour relaxer.

Mercredi

Farnienté, piscine, soleil, mer, plage et lecture, voici le résumé de ce mercredi ensoleillé et chaud!

En ce mercredi, beaucoup de service de sécurité autour de la piscine, plus tôt cette semaine, la sécurité c’était attaqué aux personnes qui venaient réserver leurs emplacements et surtout les palapas et ne se présentaient qu’en après-midi, ils enlevaient les effets personnels de ces personnes si ces dernières quittaient les lieux sans profiter de l’endroit qu’ils réservaient.

Mais aujourd’hui, c’était ceux qui n’avaient pas de bracelets de la section Ambar, section réservé pour 18 ans et plus et qui ont payé plus cher leur forfait pour avoir une certaine tranquillité, donc ceux qui avaient un bracelet autre étaient tout simplement expulsés min militari!

Certain s’obstinaient mais ils étaient invités à quitter immédiatement vers leurs sections attitrés.

Faudrait maintenant qu’ils fassent la même chose du coté de la section réservé Ambar car là aussi beaucoup de gens des autres sections accaparent les places auxquelles ils n’ont pas la permission de s’y retrouver. Mais ont aura peut-être pas la chance d’en profiter car notre séjour achève, mais pour les clients futures de la section Ambar, ce sera bien.

Pour le souper au Don Pablo, service à la carte du début à la fin, aucune section buffet, enfin! Tout les plats son servis avec une attention, même les desserts sont beaux…. Mais sans saveur, à l’exception du volcan au chocolat!

Jeudi

Aujourd’hui, la seule vraie excursion de notre séjour, Safari Bavaro, départ à 8h50 du lobby Bavaro pour se rendre en camion visiter dans l’arrière pays, notre guide Noel était très sympathique, il nous a expliquer les consignes de notre excursion.

Premier arrêt une plantation de canne à sucre artisanale, une démonstration du procédé de transformation de canne à sucre en alcool en passant de la mélasse au sucre brun, sucre blanc raffiné, à l’alcool puis au rhum.

On nous a ensuite expliqué la fabrication de la boisson locale de la République Dominicaine, la MaruhaJuana qui est fabriqué à partir d’écorces et de différentes épices, à ce mélange différent alcool y seront ajouté dépendant du produit finale recherché, vin rouge, rhum, vodka, etc…

Ce qui donne au final un alcool assez fort qui se boit en shooter. Le produit se vend en version prêt à boire, c’est-à-dire qu’il n’y a dans la bouteille que le liquide, ou en format contenant un alcool et les éléments de trempage, écorce, racines, épices, ces deux types peuvent êtres rapportés, par contre le format contenant que les ingrédients secs sont interdits pour être rapportés, ils seront confisqués à votre arrivé au Canada.

Deuxième arrêt, la ferme de Christian, un personnage très haut en couleur qui aime bien s’amuser avec ses visiteurs, il nous fait visiter son environnement, sentir des épices, même de la cannelle sur un cannelier, petit arbre avec de belles feuilles épaisses qui s’enrouleront lors du séchage pour nous donner la cannelle comme on la connait sur notre marché, montrer des fleurs dans leurs milieu naturel, il nous expliquera la torrifiation du cacao et du café en nous faisant même goûter à la graine de cacao fraîche sortie de sa cabosse, attention de ne pas croquer la graine car l’amertume envahira votre bouche, mais le goût de la graine est très bon.

Il nous fit manger de l’orange cueillie de l’arbre et de l’ananas mûr du pays. Par la suite il y a une petite visite d’une de ses maison et une petite dégustation de café et chocolat chaud.

On peut acheter différents produit tel que du café, du cacao, de la vanille et des souvenirs!  Ensuite on se rend à un endroit ou l’on nous sert un pas typiquement Dominicain, qui est quand même bien et bon surtout les petits pains de manioc frit, délicieux. On peut voir les adeptes de Zip Line s’en donner à cœur joie tout juste à coté du restaurant de campagne.

Nous reprenons la route pour aller faire une balade à cheval… Disons qu’arrivé sur le ranch, je me suis permis de faire une petite sieste sur le dernier banc du camion, 10 minutes plus tard, ils étaient de retour, moyenne balade!

Nous remontons dans le camion toujours en se faisant offrir de la médecine (rhum/7up, Cervesa, liqueurs douces ou eau) pour une balade de 35 minutes qui nous mènera à la plage de Macao,  supposément une des 10 plus belles plages au monde, peut-être mais c’est une plage publique et vraiment sale avec plein de vendeurs de toutes sortes qui vous offrent entre autre des paniers à fruit ou chapeaux en feuilles de banane qui sont interdit d’apporter au Canada!

Soyez averti!

Notre chauffeur et Noel, notre guide nous offrent d’acheter des t-shirts, des casquettes ou des chapeaux safari au coût de $15.00 us chacun, les fonds ainsi recueillis vont en aide pour les enfants en ce qui à trait à l’achat de matériel scolaire, es-ce vrai, je crois que oui, que des compagnies professionnelles comme Bavaro Runner aide la communauté qui n’ont pas tous la chance d’avoir les emplois comme eux.

Départ pour le retour à notre hôtel, il est 17h30 lorsque nous arrivons à notre lobby, en résumé, une belle excursion, à laquelle ont pourrais retrancher l’équitation et la plage et peut être écourter la visite chez Christian, malgré le fait que c’était très intéressant. Le guide à été super ainsi que le chauffeur, je recommanderais cette excursion, mais préparez vous à vous faire brasser!

Pour ce qui est du souper, nous sommes allé au buffet du lobby Ambar ou c’était la soirée langouste et fruits de mer, ayant mangé du poulet et du porc, je ne peux me prononcer sur les fruits de mer.

Vendredi

Farnienté, piscine, soleil, mer, plage et lecture, voici le résumé de ce vendredi ensoleillé et chaud! Pour le souper ce sera Bella Italia encore une, mais seulement à 20h

Samedi

Dernière journée à en profiter, donc, farnienté, piscine, soleil, mer, plage et lecture, dernier achats dans les boutiques de l’hôtel, café et vanille.

Pour le souper, on se rendra dans un resto asiatique ou il serve du chinois, thaï et Coréen, beaucoup beaucoup de poisson, nous avons opté pour une volaille à l’asiatique et du boeuf, toujours les même buffets de desserts.

En résumé sur le Grand Bahia Principe Ambar de Punta Cana…

Pour:

-Près de l’aéroport

-Hôtel superbe et très propre

-Chambre, rien à redire, très grande, bloc 70 ch 201

-Entretien de la chambre, deux fois par jour, serviettes changées les deux si nécessaire et préparation pour la nuit tout les soirs.

-Section Ambar seulement à la plage

-Piscine réservé section Ambar

-Personnel des bars, super gentil.

-Resto Don Pablo, excellent service de l’entrée au dessert.

-Variété de fromages excellent

Moins:

-Restos à la carte exc. Don Pablo, buffet pour entrée et desserts, on est dans cinq étoiles

-Desserts, toujours la même chose, que ce soit au buffet ou dans les restos et surtout sans

saveurs

-Manque de complicité entre les serveurs au buffet comme au resto ce qui est quand même assez plate.

-Système de transport entre les différents site, au lieu d’avoir trois lignes parallèle de petits trains, il devrait y en avoir un au moins qui fait tout les arrêts du site.

-Dans les sections réservés au Ambar, piscine ou section plage, les bracelets devraient être beaucoup plus surveillés car beaucoup de gens des autres sections et qui n’ont payé le surplus Ambar, viennent s’installer très tôt le matin et surtout sans gêne privant ainsi les clients Ambar de leurs privilèges.

-L’arnaque du club privilège, qu’ils en fassent la promotion ok, mais qui court après nous et souvent acceptons une séance pour qu’ils nous laissent en paix et que par la suite on décide de ne pas y aller, alors que le harcèlement téléphonique commence, c’est trop!

Dimanche

Départ, levé 6h, check out à 7h, transfert au lobby Bavaro, déjeuner, 8h35 départ en autobus pour l’aéroport, arrivée vers 9h15, en ligne pour l’enregistrement des bagages, plus d’une heure en ligne et nous avions Option Plus de Transat.

Baggages enregistrés, on sort de l’aéroport pour se mettre en ligne pour les différent contrôles,  encore en ligne pour l’immigration, on arrive à la porte #7, notre vol n’est même pas annoncé, il est 13h30, finalement on nous indique l’embarquement à la porte #8, on sort à l’extérieur, les préposés cherche l’avion, finalement c’est le dernier au bout.

On monte à bord et l’agent de bord nous dit qu’ils étaient heureux car ils étaient arrivé 20 min avant leur heure prévue, donc nous aurions dû normalement décolé à 11h50 puisque notre vol était prévu à 12h10, mais avec tout ce caffouili, l’avion à décollé à 14h pile, presque 2h de retard donc arrivée à Montréal à 18h10 au lieu de 16h…

Vive la République…  Mais au moins nous sommes reposé, et bronzé!

Rien à comparer avec le Sandals de l’an dernier, pour le site, égalité avec le Grand Palladium de Riviera Maya, pour la bouffe, juste avant Cuba, mais loin derrière les croisières et le Sandals.

 

 

Mars 2012… Sandals Grande Riviera, Ocho Rios, Jamaïque

Laisser un commentaire

Album photos

 

Pour la troisième fois, un tout-inclus, dix jours en dans un Sandals en Jamaïque.

La plage n’est pas sa force, mais pour le reste il est classé 5*. On n’y pense pas trop encore, mais on regarde les excursions et tout ce qui est sur le site. Notre chambre sera dans la section Jasmine Groove.

À nouveau cette année nous avons mis les croisières de coté, mais pas pour toujours, on y reviendra certainement. Autre nouveauté, nous voyagerons sur WestJet, ils n’ont pas de classe Club mais il parait que c’est une très bonne compagnie d’aviation.

Enfin on approche de la date de départ, on a fait plusieurs recherches sur tout ce qui regard le resort, la nourriture semble être très bonne et appréciée de la part des commentaires lu, au point de vue des excursions à faire, on a déjà quelques idées.

Je me promets de faire beaucoup de photographie avec mon nouvel équipement, un peu de plongée en apnée avec les excursions incluses dans le forfait et certainement la visite des alentours incluant une virée au chutes Dun’s.

Le résumé…

25 mars 2012…

 

Déjà 5 jours depuis notre retour de ce bel endroit, la Jamaïque à un certain charme, mais le Sandals Grande Riviera d’Ocho Rios est un superbe site, mais combien loin de l’aéroport!

Pour débuter, arrivé à l’aéroport à 7h30, passage au comptoir Wesjet en un rien de temps, ensuite les contrôles de sécurités, encore une fois, très vite, donc on se ramasse au resto pour déjeuner en moins de deux.

Ensuite attente de notre départ, à l’heure, l’embarquement débute même une vingtaine de minutes avant l’heure sur la carte d’embarquement, mais nous avons quand même attendu l’heure de départ originale soit 10h45.

Après un vol de moins de 4h, nous débarquons à l’aéroport de Montego Bay, débarquement, et en route pour la douane…. Pour ceux qui sont déjà allé, nous étions dans le corridor du débarquement de l’avion, nous avons été accueilli au Sandals Lounge à la sortie des douanes plus de 2 hres après notre arrivée.

Une demi-heure d’attente avant notre navette pour le resort puis une autre demi-heure 45 minute à l’extérieur dans l’autobus, pour finalement arriver à l’hôtel à 19h30, sans avoir souper et brulé.

Le personnel est super accueillant, serviette fraiche, une coupe de mousseux et le check-in, on nous mène à notre chambre puis on nous indique les restos qui sont encore ouvert, nous avons opté pour le Bayside, excellent repas, une petite tournée des lieux, retour à la chambre alors que nos valises arrivaient.

On s’installent, une bonne douche et Morphée s’est chargé du reste.

Pour ce qui est de la température durant notre séjour, entre 28 et 32 celsius, sans compter l’humidex. La majorité des journées se passaient sous le soleil avec quelques passages nuageux, la nuit, il y avait à l’occasion une averse tropicale…  Ça tombe en pas pour rire, mais le matin, le soleil était au rendez-vous.

La nourriture…  On  peut dire que c’était excellent, nous n’avons pas eu de problème de place, on arrivaient au resto et on nous trouvait une table immédiatement. Au Valentino, cuisine italienne, le port du pantalon chemise et soulier fermé était de mise.  Mais  la majorité des resto étaient de type casual.

Un manque à mon avis, le buffet du Bayside était fermé le soir, donc nous étions obligé d’aller manger au resto à la carte, pour avoir été au Grand Palladium, il y avait chaque soir un buffet thématique, ce qui nous changeaient du resto à la carte.

Autre chose, le soir ou la nuit, si nous avions une fringale, fallait se tourner vers les hamburger et nachos après 10 heures seulement.

Pour la chambre, très propre et très belle, nous avions la 2046 au rez-de-chaussé, on avaient demandé au deuxième, mais comme à chaque resort que l’on à fait, ce n’était pas ce que nous voulions, mais c’était quand même très bien, on jasaient avec les employés qui passaient devant notre balcon.

Les piscines étaient très bien, même si certaines auraient besoin d’un certain rafraichissement, mais faut comprendre que ce ne doit pas être évident de fermer une piscine durant une longue période pour la rénover.

La plage, on savaient tous qu’elle était petite, mais j’avoue que je ne la pensais pas si petite. disons que les grandes marches sur la plage m’ont manqués.

Le personnel, rien à redire, par contre les hommes étaient plus enjoués que les femmes.  Les activités, il y en avaient pour tout les gouts à condition de bien vouloir y participer. Très bon spectacles presqu’a tous les soirs.

Le service de navette entre les deux secteurs étaient adéquat, on attendaient jamais plus de 10 minutes et les véhicules presque neufs étaient très agréables à utiliser.

On a fait deux excursions, Shoping et Chûtes Dunn’s en catamaran, superbe cette dernière, on a bien apprécié, l’équipage du catamaran, très professionnel, consigne de sécurité, animation, breuvage et propreté du bateau.

L’autre excursion, Shoping au Taj Mahal et un autre centre de boutiques l’autre coté de la rue, notre couple d’amis on traversé au marché aux puces, mais les vendeurs étaient tellement achalants qu’ils sont revenus aussitôt. Les Jamaïcains ont cette mauvaise habitudes de toujours nous achaler, il faudrait qu’ils apprennent à laisser vaquer les touristes, de cette façon ils vendraient beaucoup plus.  Ça nous a rappeler notre épopée en 2005 lors de notre escale en croisière.

 

En résumé… Sandals Grande Riviera, excellent au point de vue nourriture, hébergement, animation et service, le manque… La plage et trop loin de l’aéroport, ce sera notre critère premier lors d’un prochain voyage en resort, près de l’aéroport…

 

Mars 2011… Croisière sur le Noordam de HAL

Un commentaire

ALBUM PHOTOS

 

Itinéraire: Ft-Lauderdale, en mer, Half Moon Cay, Grand Turk, en mer, Samana, Bonaire, Curacao, Aruba, en mer, en mer, Ft-Lauderdale.

Pour débuter, confirmation de la réservation sur le Noordam, pour la première fois, nous avons choisi de prendre une cabine avec balcon, il s’agit de la cabine VD 4050 sur le pont Upper Promenade, notre choix s’est arrêté sur celle-ci, premièrement pour son prix ainsi que sa situation, nous sommes à l’arrière du tier-avant du navire tout juste avant les bateaux de sauvetage dans la partie large du navire, de cette façon nous aurons une vue de l’avant à l’arrière du navire.

Une autre aspect qui nous tenait à coeur est que nous voulions une rambarde transparente contrairement à la majorité des cabines-balcon de cette portion qui possèdent une rambarde en métal, donc pas de visibilité, à moins de se lever et s’appuyer sur la rampe., des petits points qui nous fera certainement encore plus apprécier cette première d’avoir un balcon.

Notre hotel sera le Comfort Inn Airport and Port à Ft-Lauderdale pour la nuit précédente notre départ, comme nous arriverons en soirée car notre vol décolle de Montréal à 16h45, il ne nous semblait pas necéssaire de prendre un hotel haut de gamme avec un prix supérieur pour apprécier seulement le lit, au Comfort Inn, nous avons la navette gratuite de l’aéroport à l’hotel et la possibilité de la navette payante pour le port à condition de réserver dès notre arrivée à l’hotel, sinon un taxi fera l’affaire…

On parle souvent de l’importance d’arriver une journée avant le départ de la croisière, et bien on en à la preuve pour la prochaine, notre heure de départ devait être à 7h45 le matin, mais nous avons appris que le vol était changé pour 16h45, imaginez avoir pris le vol pour la journée même du départ, nous aurions manqué le bateau et c’est le cas de le dire…

À suivre pour les préparatifs et choix des excursions…

29 janvier…  Les excursions sont choisies et commandées, comme on aime bien la tranquillité d’esprit même si le coût est supérieur, toutes les excursions ont été réservées avec HAL.

Je vous en ferai la nomenclature lors de mon compte-rendu, les documents sont imprimés et les petits achats de dernières minutes sont à toute fin complétés même si on est à quelques 46 jours du départ… Hihi!

15 Mars, je suis officiellement en vacances depuis 15h, demain les derniers préparatifs et faire les baggages, jeudi départ pour Ft-Lauderdale pour un ti dodo avant l’embarquement vendredi en journée… Yessssssssssss!

À bientôt!

Bon on débute… Pour ce qui est de ma revue du navire, vous devrez patienter à la fin du résumé, question de ne pas perdre ceux qui sont intéressés que par le navire… Ah le ti-coquin!

 

Jeudi 17 mars départ de Montréal, l’avion est à l’heure, nous volons sur les ailes de Canjet, une autre première pour nous.

Comme nous partions pour une croisière de dix jours, nous avons opté pour la classe Canjet Select, pour le prix, un bon choix, pré-sélection des sièges Canjet Select qui se trouvent en première rangée à l’avant et au sorties de secours sur les ailes, nous avions opté pour les sièges 16 E et F, beaucoup de place pour les jambes, un hublot et les dossiers qui s’inclinent un peu, en plus nous avions droit a un petit kit de voyage Canjet, couverture, masque pour les yeux, bouchons pour les oreilles, une paire de bas, un coussin gonflable pour le coup et une paire d’écouteurs, le tout dans une petite poche que l’on gardait.

Ajoutez à cela un repas léger à l’aller seulement, vers de vin et champagne ou boisson gazeuse et un 10kg de baggage supplémentaire par passager.

Pour ce qui est du repas…. Rien n’égale Sunwing, mais l’équipage était très avenant à l’aller comme au retour.

Rendu à Ft-Lauderdale, la sœur de Toutoune nous attendait avec son mari, ils nous ont conduit à l’hôtel Confort Inn Airport & Port pour y faire notre check-in puis nous ont invité à passer la soirée assis dans la cour à la chaleur en mangeant un excellent goûté ainsi que des fruits cueillis dans les arbres sur leur propriété, entre autre de la carambole orange, sucrée au possible. Enfin retour à l’hôtel, inscription sur la liste de la navette pour le port pour 11h30 et dodo pour être en forme pour le jour de l’embarquement.

Vendredi 18 mars 2011, il fait un beau soleil, levé avec pour panorama de notre chambre, le port Everglades avec sept beaux navires qui attendent leurs passagers, préparation, déjeuner Continental, une forme de déjeuner que je haïs au plus au point, mais que voulez-vous. Petite marche dans les environs, un café chez Mc-Do puis embarquement dans la navette pour le port, exactement « on time » pour $5.00 par personne, ça vaut le coup.

On nous débarque à la porte du terminal, les bagages s’en vont déjà dans les paniers et nous on se met en ligne à l’extérieur, il y a environ une vingtaine de personnes, on avance et nous remets un numéro, on a le 16, on rempli un formulaire santé et on nous demande de s’assoir jusqu’à l’appel de notre numéro, la responsable est enjoué et ce n’est pas long que notre numéro est appelé.

On entre dans une autre salle, on se met en ligne et 5 minute plus tard on est assigné à une préposé, comme le pré-check-in avait été fait, bing-bang on nous remet nos cartes-clé et en ligne pour la photo de bienvenue. Puis on monte sur le navire… Je dirais du départ de l’hôtel au moment de mettre le pied sur le navire, 40 minutes maximum. Nos cabines sont prêtes et les bagages y seront livrés 30 minutes plus tard dans notre cas. Visite exploratoire et sommaire, une bonne petite bouffe, l’exercice d’abandon rapide et sans les vestes et attente du départ dû pour 17h mais retardé de 45 minutes car nous étions coincé entre le Queen Victoria et Jewel of the Seas.

Finalement nous avons quitté à la queue leu-leu et aux chants des sirènes des différents navires, les vacances venaient vraiment de débuter….

 

Samedi 19 mars 2011, 7:50, arrivée Half Moon Cays nuageux mais 26 Celsius, on cherche le soleil….

Excursion prise avec Noordam « Horseback Riding by Land and Sea » pour le prix, un peu cher mais une très belle expérience, surtout dans la mer sans véritable selle, les animateurs, tous Jamaïcains nous transmettent leur joie de vivre, nous explique le fonctionnement ainsi que la période ou les chevaux sont achetés laissés sur l’île avec eux pour retourner sur la terre ferme après deux.

Surprise, le soleil pousse les nuages et le beau temps chaud est avec nous jusqu’à notre départ. Après l’excursion nous avons eux droit à un lunch de type BarB-Q pour ensuite profiter de la plage et de son eau cristalline pour se mettre un peu de couleur sur notre peau d’hiver.

Retour en tender au navire pour une bonne douche en préparation pour le souper et par la suite une petite soirée à se promener, même pas de spectacles, les yeux étaient vraiment petits.

 

Dimanche 20 mars 2011, 12h00 arrivée à Grand Turk, le soleil est au rendez-vous avec un beau 26 Celsius.

Notre excursion « Reef Snorkel & Stingray Safari », on débarque du navire pour se rendre au point de rencontre de l’excursion, une fois le groupe complet on embarque sur un bateau et let’s go on est parti.

On nous amène près d’un récif, ancre le bateau et après les consignes de sécurité, allez hop à l’eau, Pinc-O mon épouse tente pour une première fois la plongée en apnée, je l’assiste pour la rassurer mais la mer est assez houleuse, elle fait donc un petit bout et décide de retourner au bateau.

Une fois en sécurité, je retourne à l’eau à la recherche de Jack… Le barracuda et de son amie la raie, j’aperçois la raie et en me retournant, Jacks est face à moi avec son beau sourire plein de dents, une chance il n’est pas agressif mais très curieux, je dirais qu’il mesurait environ trois pieds de long, assez impressionnant, je continu ma visite autour du récif, beaucoup de poisson multicolore et une chose assez bien pensé, un cordon entoure le récif de façon à être certain que les plongeurs n’endommageront pas cette espace de vie.

On nous demande de remonter à bord pour se rendre sur une petite île pour y voir les raies, arrivé, on descend du bateau par une échelle et l’on peu se promener dans l’au avec les raies, le guide en tint une dans ses bras durant tout le temps pour permettre à ceux qui veulent lui toucher.

De notre coté on se promène sur cette petite île ou j’aimerais bien y construire un petit chalet d’été… Une fois les photos prises, on retourne au quai pour compléter cette excursion, nous profitons alors des derniers moments pour visiter les différentes boutiques ou le sourire est assez difficile à voir, on dirait presque qu’ils se disent… « Ils parte-tu bientôt ».

On prend des photos avec la copie de la capsule Mercury de John Glenn qui avait amerrie dans les environs.

 

Lundi 21 mars 2011, 08h55 Ancrage à Samana, le ciel est menaçant mais avec un beau 27 Celsius.

Notre excursion, « Devil’s Mouth & Playa Rincon », je qualifierais cette excursion d’attrape touristes, désolé de décevoir. Tender jusqu’au quai de Samana, nous sommes reçu avec la pluie, on prend une photo avec deux jolies Dominicaine en costume coloré, mais comme la pluie tombe assez fort, on nous dirige vers notre véhicule d’excursion, un camion avec des bancs sur le long des cotés avec une toile comme toit, on descend les cotés pour se protéger et on démarre….

Très forte odeur d’échappement qui stagne dans la boîte du camion, les yeux nous piquent, mais après un bout de chemin le soleil se montre la binette et la chaleur augmente, petit arrêt pour relever les toiles et prendre de l’air frais.

Dans la description de l’excursion, il nous avait été dit que dû à l’installation d’un système d’aqueduc, qu’il y aurait beaucoup de travaux et que la route serait « bumpy » par endroit donc ceux qui avait des problèmes de dos ou autre du genre de s’abstenir… Les routes du Québec sont un billard à coté de leur route et sur lesquels nous n’avons vu aucun travaux ni travailleurs, on passe par le lieu du tournage de la prochaine saison de Survivor’s, une série américaines que l’on voit à la télé, on dirait qu’ils sont seul dans l’émission, mais vous devriez voir l’équipe de tournage… Une grosse gang, donc ils ne sont jamais seuls! Puis on rend une petite visite à une mine à ciel ouvert de marbre, assez impressionnant, vous pourrez voir par les photos, puis finalement après une heure à se faire brasser, on arrive au « Devil’s Mouth ».

On descend du camion, il y a un petit étal ou deux personne vendent des produits fait aux mains, ils sont très gentil, ils nous font manger de la noix de coco tendre et croustillante. Puis notre guide nous amène près d’une « craque » dans le sol et au moment ou je m’approchais, un terrible grondement accompagné d’un souffle, m’a fait voler la casquette, une dame à même perdu pied et est tombé sur le sol s’infligeant de bonne coupures aux deux genoux car il s’agit de corail.

Il nous explique le principe que l’eau pénètre dans un tunnel au niveau de la mer et pousse ainsi l’air du tunnel vers cet orifice qu’ils appellent « Devil’s Mouth », regardez les photos et j’essaierai de mettre un petit vidéo pour vous faire entendre ce son.

On retourne à bord de notre truck pour une autre balade de 30 minutes vers Playa Rincon, arrivé on nous explique qu’il y a des fruits offerts gracieusement et que si l’on désire des breuvages ou manger, il y a un restaurant payant, c’était dit dans la description.

On nous avise que nous serons à la plage pour 45 minutes environ, il y a des chaise sur la plage, donc on s’installe, un homme s’approche et nous demande $5.00 pour que l’on puisse poser nos fesses sur une chaise pendant 40 minutes, nous avons tous installé nos serviettes sur le sable et avons pris du soleil, pendant ce temps les vendeurs de chips, gâteaux, liqueur et chapeaux faisaient leur ronde.

Qu’on nous amène à une plage supposément coté une des dix plus belles au monde… Et que l’on nous charge pour une chaise, j’appelle cela un attrape-touriste.

On remonte dans le camion pour une autre balade de 1h15 pour enfin arriver au quai du tender, personne n’a laissé de pourboire et personne n’est demeuré sur l’île, on a tous monté à bord et go vers le Noordam.

Mardi le 22 mars 2011, Journée en mer, La Farienté…

 

Mercredi le 23 mars 2011, au quai de Kralendijk, Bonaire à 7h45, encore nuageux mais chaud….

On déjeune puis on descend pour visiter les alentours du port et faire un peu de magasinage, beaucoup de monde car nous étions deux navires, le Celebrity Constellation. Il y avait un petit marché aux puces en sortant du port ou il y avait de belles choses. Dans les rues qui ne sont pas très large, plein de boutique et tout à coup… Une petite averse, 5 minutes, mais après, le soleil est sorti et là il tapait fort, nous sommes allé sur la rue qui longe le bord de l’eau pour y admirer la faune marine, spéciale de voir des crabes, de beaux poissons bleus et toute sortes de plantes aux belles couleurs, directement sur le bord de la rue.

Retour au bateau pour une petite saucette, question de se rafraîchir et dîner. Ensuite on se rend à notre point de rassemblement pour notre excursion « Island Journey » à l’air climatisé.

Rencontre avec notre guide qui est super gentille, nous visitons l’île et elle nous raconte l’histoire, puis on fait un arrêt dans une saline ou des flamants roses sont à ce nourrir, elle nous explique que les flamants prennent 6 heures pour traverser au Venezuela.

Durant notre trajet elle nous explique les problèmes d’eau potable car ils doivent désaliniser l’eau de la mer, même chose pour l’électricité qui est produite à l’aide d’une génératrice diesel et de quelques Wind Mills (Éolienne) récemment installé.

On visite ensuite le parc national Washington ou l’on peut visiter un musée, on y voit le squelette d’une baleine qui avait été traîné par un bateau de croisière en 2000 ainsi que des vestiges d’époque et beaucoup e cactus qui sont énormes.

On passe par un lieu qui est sacré, un genre de croix d’où l’on a une superbe vue pour y prendre des photos, Mais cette journée continue sous les nuages, retour au port, en descendant de l’autobus, encore la pluie… Tabarouette, vraiment pas chanceux cette année.

 

Jeudi le 24 mars 2011, Willemstad, Curaçao, 28 Celsius avec des chances de pluie… On verra

On commence la journée avec notre excursion « Curaçao Beach Express, on monte à bord d’un bel autobus aux couleurs éclatantes, pour se rendre à la plage on nous fait passer par le centre ville de Curaçao et notre guide nous explique l’histoire de la ville et nous fait la nomenclature des édifices que l’on rencontre sur notre passage, super comme guide on apprend beaucoup de chose.

Puis on arrive au Blue Beach Resort ou l’on aura accès à la plage, des équipement de plongée en apnée sont fournit à ceux qui veulent en faire, j’enfile mon équipement perso et je me jette à l’eau, beaucoup de roche au bord de l’eau mais dès que l’on nage, on aperçoit déjà des poissons et plus on avance au large on arrive sur le bord d’une falaise sous-marine, assez spécial comme feeling de voir la noirceur parsemée de toutes sortes de poissons multicolores, on bifurque à droite vers un récif et là toute la beauté est devant nous…

Poissons, plantes, récif de corail, super, c’est la place ou j’ai vu la plus grande diversité de poisson en apnée à partir de la plage.

Nous avons passé l’avant-midi entre le bain de soleil et la plongée, mais on doit repartir vers le port. Arrivé, petite douche vite faite pour enlever le sel, dîner et descente pour enfin visiter cette ville multicolore. On prend le petit chemin qui nous fait passer par la forteresse ou il y a plein de resto et boutique, pour arriver sur la promenade sur le bord de l’eau ou il y a plein de vendeurs avec leurs produits.

Nous voulons prendre le pont flottant mais dû au trafic des navires qui passent dans la ville, on a pris un traversier qui est gratuit pour se rendre sur l’autre rive, c’était le début du shopping dans les petites rues et ruelles, vers la fin de l’après-midi, nous sommes retourné au bateau pour relaxer et se rafraîchir dans la piscine, ce fut ensuite le souper et nous sommes revenu à terre pour prendre quelques photos à la noirceur car le bateau quittait à 22h30, Toutoune et son conjoint sont retourné au centre-ville, mais surprise, les boutiques et magasins étaient tous fermés… Bizarre pour un endroit touristique…

 

Vendredi le 25 mars 2011, Arrivée à Aruba 7h00, il fait beau et chaud, nous déjeunons et prenons notre excursion « Natural Wonders of Aruba » Nous avions choisi cette excursion car en 2006 nous étions allé en Jeep, cette fois-ci nous voulions voir autre chose et se faire raconter l’histoire d’Aruba, finalement, Bonaire, Curaçao et Aruba ont outes les même problèmes, l’eau potable coute très cher, l’électricité aussi et ils ont tous eu des problèmes avec la compagnie Shell.

Notre premier arrêt à été le « Butterfly Farm » une belle visite, beaucoup de papillons et un excellent guide qui nous à expliqué l’évolution du papillon de sa naissance à sa mort pour certain trois jours plus tard, ils ont un site web, à la sortie, il y a une petite boutique et on nous offre un punch. Visite bien appréciée.

On nous amène à la fabrique de produits à base d’Aloès, une visite très instructive sans photos ni vidéo… Secrets à ne pas divulguer! À la sortie, on nous fait passer par la boutique de l’usine, beaucoup de produit mais très très dispendieux!

Nous remontons dans l’autobus pour se rendre au pont naturel qui est tombé en septembre 2005… Arrivé sur les lieu, il me semblait que tout avait changé depuis notre visite de 2006, mais non, en regardant mes photos de 2006, le pont naturel était belle et bien tombé à l’époque, le changement est peut-être dû à la marée qui était basse cette année…

On retourne au port pour le dîner et ensuite magasinage et visite des lieux, il fait chaud et pas à peu près… quel déception de voir toutes les boutiques du complexe du Casino fermées, on dirait qu’il manque qqc à Aruba cet année, même le resto sur la rue principale n’a plus de terrasse ou les clients se faisaient arroser avec une petite bruine… La magie d’Aruba n’y est plus!

Samedi et dimanche en mer, là on a relaxé, du balcon, de la piscine, du bronzage et on mangeait…. Deux superbe journées chaudes au possible avec une mer calme…

Maintenant, le moment que tous attendent, mon opinion du navire et de la croisière à bord proprement dite…

 

Le Noordam est un beau navire classique, les place publiques et couloirs sont plein de beaux ouvres de toutes sorte, c’était une première pour nous d’embarquer sur un navire de ce style, Carnival et Princess sont vraiment autre chose. Pour ce qui est de la cabine, nous avons été très satisfait, si vous recherché une belle cabine avec un grand balcon, la 5040… Nos stewarts de cabines étaient super gentils et attentionnés

Nous avions choisi le « As you wish dinner » deux horaire, 17h30 ou 20h00, pour débuter nous prenions 20h00 mais pour ensuite changer pour 17h30, le temps de débuter il était 18h00 donc nous pouvions profiter de la soirée un peu plus. On a tellement bien cliqué avec nos serveurs DeeDee et Jerry, que nous réservions la même table tout les soirs. Nous avions pris un « Wine Package » qui s’est avéré suffisant, si vous désirez voir à quoi ressemble les package, laissez-moi le savoir j’ai la carte en main, je la scannerai et vous l’enverrai.

Pour ce qui est de la nourriture, ordinaire, beaucoup de poissons et fruits de mer sur le menu, certain soir jusqu’à trois plats de poisson pour un de poulet ou bœuf. Les desserts étaient très bien.

Pour ce qui est du buffet Lido, les deux premiers jours, on ne se servait pas soi-même pour une question de salubrité, mais dès dimanche matin tout était presque normal, malgré le fait que certains comptoir continuaient à nous donner le service, mais ce n’est pas vraiment une chose qui m’a agacé, je dirais même que c’était correct. Les stations de gel antibactérien sont omniprésentes.

Par contre le choix était pratiquement le même à chaque jour, donc routiniers, les employés sont super attentionnés et souriants. Nous n’avons pas essayé les restaurants italiens et Pinnacle.

Les deux coté du lido comportaient les mêmes stations, pas trop de thème. À l’heure du dîner, il était difficile de se trouver une table. On devait souvent aller manger autour de la piscine centrale ou il faisait extrêmement chaud car il n’ouvrait le dôme qu’a moitié.

Pour ce qui est de l’animation durant le jour…. A peu près rien, un chanteur qui venait à la piscine arrière jouer de la guitare et chanter pour une ou deux périodes de 20 minutes.

En salle à manger, seul le dernier soir lors du Master Chief’s Dinner que nous avons eu droit à de l’animation avec les membres du personnel.

En soirée, très tranquille dès 21h00, nous sommes allé à un spectacle qui était très bon mais nous étions debout, plus de places assises… Le Casino très tranquille, HAL ne fait certainement pas ses frais avec le Casino sur le Noordam.

Beaucoup de marchettes, cannes, fauteuil roulant, et la grosse mode des scooters, quand vous êtes pris dans un embouteillage le log du buffet causé par un train routier, scooter avec monsieur qui traîne madame en chaise roulante…. C’est spécial, mais ces personnes sont super gentilles.

En résumé, j’ai bien aimé ma croisière car elle a été super relaxante, que nous avons goûté au balcon.

Voici donc ma conclusion en me référant aux trois compagnies prises à ce jour…

Animation: Carnival – Crown Princess – HAL Noordam
Nourriture en salle à manger : Carnival – Crown Princess – HAL Noordam
Pizza: Carnival & Hal Noordam exéquo – Crown Princess
Buffet Lido: Crown Princess – Carnival – HAL
Rangement de cabine : CrownPrincess – Carnival & HAL exéquo
Personnel : HAL Noordam – Carnival – Crown Princess
Beauté du navire : Crown Princess – Carnival – HAL
Piscine: Crown Princess – Carnival – HAL
Propreté: Crown Princess – Carnival – HAL exéquo
Qualité/Prix: Carnival – Crown Princess – HAL Noordam

Mars 2010… Playa Pesquero, Holguin, Cuba

Laisser un commentaire

ALBUM PHOTOS

 

Bonjour à tous,

Voici un petit résumé de nos vacances hivernales 2010 à Holguin, Cuba….

Une destination qui nous intérèssait plus ou moins, comme nous avions investit dans la réno de la salle de bain, il avait été décidé que nous passions notre tour en ce qui à trait au voyage dans le sud pour cette année.

Mais les bleus de l’eau bleue ont fait en sorte que nous avons décidé d’aller voir Cuba de nos yeux à nous sans grandes attentes, le prix du forfait à Cuba étant moins dispendieux, nous avons donc opté pour un forfait avec Sunwing en classe Elite Plus, ce qui comprend un enrégistrement et embarquement prioritaire à Montréal, des places réservées avec beaucoup d’espace pour les jambes et un allocation de baggages jusqu’a 35kg incluse, de plus un rabais de $50.00 sur notre prochain voyage avec Sunwing.

La portion vol, super, un acceuil chaleureux, personnel de bord attentionné et francophone, beaucoup de petites attentions, tel un verre de mousseux dès que l’altitude de croisière est atteinte, puis les grignotines avec breuvage, ensuite un bon repas complet (2 choix) accompagné d’un verre de vin rouge ou blanc et pour terminer, de petits chocolats à la menthe sans oublier les petites serviettes chaudes pour se laver les mains.

Voilà pour la partie vol aller!

Hotel Playa Pesquero…
Notre arrivée à l’hotel Playa Pesquero, manque un peu d’organisation, tout le monde descend de l’autobus et s’approche du comptoir d’acceuil, on est appuyé et il n’y a que trois préposés qui prennent vraiment leur temps, à un moment donné, un de ces préposé s,approche de moi, je lui présente mon voucher d’hotel, il me demande alors si j’ai mon papier d’enrégistrement, l’on devaient remplir une petite feuille chacun avec nos coordonnées, il me semble, quils auraient pu placer un préposé à la sortie de l’autobus pour remettre ces petits papiers, mais bon.

Finalement nous avons nos chambres et l’on nous fait apporter un verre de champagne car nous avons des chambres supérieures, dsiont que ça pardonne les petits désagréments de l’arrivée, on nous conduit à notre bloc, le 57 avec les chambres 5701 pour nous et 5704 pour nos compagnons, surprise, nous avions fait une demande pour un deuxième étage, nous sommes au premier, donc oublions le dodo avec la porte patio ouverte.

La chambre est propre bien que vraiment basic si on compare au 5* du Grand Palladium, ils appellent le Playa Pesquero *****… Disons qu’ils font du mieux qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont, une fois installé, nous décidons d’aller faire un tour du propriétaire, comme la température n’est pas très chaude, nous oublierons la baignade pour aujourd’hui, nous allons quand même voir la plage, il y a beaucoup de vagues et de vents, nous retournons vers le lobby en passant par la piscine, une petite visite au buffet, tout est fermé, ouverture a 18h30 pour le souper, nous attendrons, petit drink pour bien commencer les vacances et retour à la chambre. En résumé, le site est propre et bien entretenu, c’est assez grand mais pas tant que ce qui est dit sur les forums de discussion, les distances entre nos chambre et la majorité des restos, buffet ou piscine se font très bien.

Parlons nourriture maintenant… Pour les buffets, désolé de déplaire au amteurs de cet hotel, mais c’est toujours la même chose et surtout la chaleur des aliments est en manque et pas à peu près, je déplore qu’il n’y est pas de thème, mais nous avions été averti que Cuba pour la nourriture, ce n’est pas leur force, pour les déjeuner, on pouvaient s’accomoder sans trop de problème, des roties, des oeufs, des crêpes et autres. Par contre, leurs fromages n’ont aucune saveur, quelque soit la sorte que vous prenez, par contre, le goût des viandes froides nous a satisfait malgré un choix très limité.

Par contre les restos à la carte on une bonne table, rien à se rouler par terre mais plus que potable, beaucoup disent que l’Asiatique ne vaut rien, pour nous, on peut dire que nous avons apprécié, du coté du Grill, pas de problème si ce n’est que des portions d’oiseaux, au Romantico, très bonne table et belle ambiance, et pour terminer, la Gondola, celui que j’ai le plus apprécié. Mais ils ont tous un manque en commun, le service en ce qui à trait à la conclusion des repas, jamais un café ne nous a été offert…. On se levaient et allaient au lobby!

Pour le midi, nous aimions bien manger à la Trattoria, il y avait un beau menu et nous pouvions toujours trouver quelque chose à notre goût, bien que le service n’était pas leur force, sauf si l’on déposaient un pourboire sur la table durant le repas, le service s’améliorait…

Parlons de l’animation… Y en avait-il, le soir jusque vers les 20h30, il y avait bien une pianiste qui jouait le même répertoire soir après soir, puis vers les 21h00, un band Cubain se mettait à nous jouer de la vrai musique de la place au théatre, jusqu’au moment ou le spectacle commencait, de la danse, du ballet et des jeux digne d’une salle de danse de camping prenaient l’affiche… Vraiment amateur, mais il y en a qui aimaient et tant mieux pour eux.

Durant la journée, aucune musique de vacances sur le site jusqu’a 16h, heure ou débutait les cours de danse à la piscine sportive, ah j’oubliais le petit band avec une machine à musique au début de l’après-midi à coté dela Trattoria, mais ça ne durait pas longtemps. Mettons qu’ils pourraient installer des petits bands à divers endroit du site avec différent type de musique, mais non!

La plage… Cuba, les plus belles plages au monde, je ne veux pas insulter personnes ou du moins ceux qui le croient, disons que j’ai visiter d’autres pays à ce jour et des belles plages j’en ai vu, parlons simplement des plages de la Barbades, de la Jamaique ou encore de la plage Seven Miles Beach aux îles Cayman, là on parle de vraies belles plages ou l’on peut entrer n’importe ou dans l’eau sans passer sur des îlots de coraux ou de roches. Mais pour la qualité de l’eau en tant que clarté, on peut facilement dire qu’elle se compare aux plages que j’ai mentionné auparavant.

Nous avons apprécié la plongée en apnée qui se fait de la plage, pour pouvoir apercevoir une multitude de poissons, un petit truc, placer du pain ou des biscuits dans une bouteille de plastique, mettre de l’eau et brasser le tout pour ainsi donner une purée assez épaisse. Une fois dans l’eau près de récifs, ouvrir la bouteille et la presser pour faire gicler un peu de cette purée, vous serez alors entouré de poissons de toutes sortes.

Pour ce qui est de la température de l’eau, fraîche à l’entrée mais parfaite ensuite, nous y passions une heure en plongée sans avoir froid.

Il y avait divers équipements tel que catamaran, pédalos que nous devions réserver mais dont nous n’avons pas profiter, pour ce qui est des chaises, fallait débourser un pourboire, sinon on avait droit à une baboune de la part du préposé ou attendre qu’il soit parti porter des chaises et alors se servir nous-même, mais fallait faire vite.

Bars et comptoirs à cafés… De un, si on voulait prendre un bon café, nous devions nous déplacer au lobby, à cet endroit les cappucinos, expressos, café latté et autres étaient délicieux, mais au buffet, oubliez cela, fallait essayer de se créer une recette de café potable et la majorité du temps, on était mieux de laisser tomber.

Du coté consommation, on voit qu’il s’agit d’un tout inclus et que c’est gratis… Le monde qui capote sur les Mohitos et Pina Colada ne sont pas difficiles, mais là encore c’est mon opinion et je ne suis pas du style à débuter ma journée par une consommation qui sera suivi d’une foule d’autre jusqu’au moment de mettre ma tête sur l’oreiller. J’espère que vous voyez ce que je veux dire!

Les pourboires… Je ne crois pas être dans la catégorie « cheap » mais un moment donné ça suffit, toujours la main tendu pour un pourboire ou oubliez le sourire fut l’aspect qui m’a le plus tapé sur les nerfs.

Appréciation générale du complexe… On est à Cuba, donc avec les embargos, il ne faut pas s’attendre à des miracles, les employés pourraient être un peu plus souriant et moins être en attente de pourboires, la piscine pourrait être entretenue, on a vu personne passer l’aspirateur, toute sorte de petites choses se promenaient dans le fond et j’en ai remarqué qui se sont promené toute la semaine, un peu de nettoyage pour enlever le cerne autour ne ferait pas de tort.

Pour les boutiques, disons qu’ils pourraient respecter les horaires inscrits et offrir un peu plus de petites choses tel des grignotines que les Canadiens connaissent et aiment bien, les petites crottes aux peannuts ou aux oignon et ail, disons que ça fait un petit peu dur, ils vont dire qu’il y a embargo Américain, mais qu’ils importent du Canada, il y a des avions presque a tout les jours qui vont à Cuba.

Les excursions…

Jeep Adventure…

Nous en avons fait 2 et demie, la première a été Jeep Adventure, super, nous avions une très bonne guide qui parlait français, on a visité la campagne, fait une petite promenade à cheval, visité le lieu ou Christophe Colomb est arrivé, puis on a droit à un petit spectacle Aborigène, ensuite un repas typiquement Cubain pour ensuite faire une séance d’embarcation à moteur et ensuite revenir à notre hotel.

Pour la demi-excursion, la représente Sunwing qui est Cubaine, nous avait dit de ne pas manquer le marché aux puce de GardaLavaca en prenant le petit train, trois quart d’heure pour se rendre en respirant l’échappement du diesel pour enfin y arriver, après une vingtaine de minutes on avait fait le tour du proprio, il nous restait à attendre le retour avec le petit train mais que 2h et demi plus tard, on a alors opté pour prendre un taxi et retourner à l’hotel. Disons qu’avec en plus les quêteux sur place, je ne conseille vraiment pas cet endroit.

Holguin Tours…

L’excursion suivante était le tour de ville de Holguin, la guide embarquée à bord de l’autobus était super, elle nous a appris un paquet de choses sur la façon dont les Cubains doivent vivre dû à leur régime, super intérèssant, on a eu droit à une visite au centre-ville, puis un repas dans la montagne et pour ensuite revenir à l’hotel.

Pour terminer mon résumé, je dirais que pour moi et c’est mon opinion personnelle, Cuba est une destination pour pouvoir profiter du soleil et de la chaleur sans avoir d’attente, être prêt à sacrifier sur la nourriture et avoir un budget restreint qui ne nous permet pas d’aller ailleurs, mais faudrait vraiment arrêter de dire que c’est un des plus beau pays du monde comme veulent bien nous faire croire les habitants et que les plus belles plages du monde sont ailleurs, ils ont de belles plages mais il y a mieux ailleurs.

Older Entries